Athlétisme | L’année 2016 vue par Stéphane Diagana

05/01/2017

Présent lors de la 15e édition des Etoiles du Sport, l’ancien athlète français a dressé son bilan de l’année 2016 pour Le Figaro. Un bilan sans langue de bois.

 

 

 

LES IMAGES MARQUANTES DE RIO

L’ancien athlète français souligne la bonne prestation de l’équipe de France aux JO de Rio 2016, en appréciant notamment le duel entre le français Kévin Mayer et l’américain Asthon Eaton sur l’épreuve du Décathlon. Sur le plan international, il n’oublie pas de féliciter Usain BOLT qui a encore brillé durant les épreuves.

 

L’EXPLOIT DE VAN NIEKERK SUR LE 400 M

Le Sud-africain, sacré champion olympique et recordman du monde du 400m a impressionné l’ex-champion du 400m haies! Il a battu l’ancien record détenu par Mickael Johnson et devient maintenant l’étoile montante de l’athlétisme mondial. Selon Stéphane Diagana, «Van Niekerk a été phénoménal».

 

LA POLEMIQUE RENAUD LAVILLENIE

Stéphane Diagana réagit concernant le passage mouvementé de Renaud Lavillenie aux JO 2016.

 

En effet, durant sa compétition, face à Thiago BRAZ, le perchiste français a été hué par les spectateurs brésiliens. Le lendemain, Renaud LAVILLENIE a tenu des propos injurieux envers le public présent la veille, avant de présenter ses excuses officielles.

 

Selon Stéphane Diagana : «il n’avait pas raison de réagir comme cela, mais je peux comprendre qu’il se soit senti excédé.»

 

LE CREUX DE L’AHTLETISME FEMININ

L’athlétisme féminin est une discipline très peu médiatisée, notamment cet été aux JO 2016. Malgré de belles performances et de grandes qualités athlétiques, Stéphane Diagana suggère notamment de «faire appel à des entraîneurs étrangers».

 

LE DOPAGE

Stéphane Diagana souligne également l’omniprésence du dopage, de plus en plus présent dans les compétitions de haut niveau, et des méthodes de triche de plus en plus inimaginables:«les services secrets russes truquent des échantillons la nuit dans des laboratoires et que l’on se retrouve avec des échantillons d’athlètes féminines présentant des traces d’ADN masculin».

 

Pour punir ces infractions, Stéphane Diagana imagine de nouvelles sanctions que pourraient mettre en place les différents comités antidopage: une sanction sur le patrimoine, plutôt que financière, serait pour lui la bienvenue. En effet, les sanctions financières ne suffisent plus, les sportifs ayant, avant d’être contrôlés positifs, déjà engrangé beaucoup d’argent pour rembourser facilement.

 

USAIN BOLT, ET APRÈS ?

Enfin, il s’interroge sur l’après Usain BOLT. En effet, le multiple champion olympique sur 100m (entre autres) ne sera plus sur les pistes en 2017, puisqu’il prépare désormais sa reconversion.

 

Pour franchir plus sereinement ce cap, Stéphane Diagana fait confiance aux organisateurs et espère une évolution de la Diamond League en « une sorte de Championnat du monde où chacun marquera des points sur chaque meeting». Ces changements apporteraient au sport une meilleure visibilité et une meilleure compréhension auprès du grand public.

Partager
Tweeter
Please reload

DERNIÈRES ACTUALITÉS

EN VEDETTE

Please reload

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

REJOIGNEZ

STÉPHANE DIAGANA

SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

  • Twitter - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • Facebook - White Circle

VOUS SOUHAITEZ COLLABORER AVEC STÉPHANE DIAGANA ?

  • Facebook - White Circle

© 2017 / AGENCE FORSEPT - Gauthier Giffon